Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




jeudi 17 décembre 2009

Un auteur : Qiu Xiaolong

Qiu XIAOLONG, Le très corruptible mandarin, L.Lévi, 2006,


A l'heure des jeux à Pékin et de tous les dossiers que l'on peut lire dans la presse sur la Chine, il faut lire les romans de QIU XIAOLONG.
Parti aux Etats-Unis, il est professeur à l'Université de Saint-Louis. Sympathisant du mouvement démocratique chinois, il y est interdit actuellement de séjour.

A travers ses romans, on suit les enquêtes de l'inspecteur Chen, traducteur et poète à ses heures. A travers son héros, Qiu nous fait découvrir la vie quotidienne du Chinois moyen : ce qu'il mange, comment il vit, où et comment il se loge, les traditions, le pouvoir du parti, les magouilles (Chen est très probe !). Si ses enquêtes sont agréables à lire, c'est un autre monde que l'on découvre : c'est la vraie Chine… pas celle que la Chine a voulu montrer à travers les jeux; les choses que le pays et ses dirigeants veulent cacher à l'Occident
Si Xiaolong est poète, son héros Chen l'est aussi et ses enquêtes sont truffées de haïkus (que je comprends très rarement, tant cette poésie me semble ésotérique).

A lire absolument : (aux Ed. Points/Policier)
"Mort d'une héroïne rouge."
"Visa pour Shanghai."
"Encres de Chine;"
"Le très Corruptible mandarin."
"De soie et de sang." (2007)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire