Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




jeudi 17 décembre 2009

SAFIER, David, Jésus m'aime, Presses de la Cité, 2009

SAFIER est l'auteur de « Maudit Karma »

« Pourquoi Dieu avait-il donné le libre arbitre aux hommes, si c'était pour qu'ils fassent des choses aussi stupides ? » (p. 233)
Quand Marie, 34 ans, un peu complexée, rencontre Josuah (Jésus) réincarné en charpentier, c'est la Bible revisitée.
Le récit est quelque peu iconoclaste, déjanté, poncifiant... mais léger, désaltérant, sucré-salé.
Imaginez Satan en Georges Clonney et Dieu en Emma Thompson et vous aurez tout compris!!!
C'est aussi « Apocalypse Now » et ses 4 chevaux de feu.
Réel plaisir de lecture et j'ai très souvent souri.
Dommage que la couverture soit aussi kitch !


SUTCLIFFE, William, Une semaine avec ma mère, Calmann-Lévy, 2009, 282 p

Encore une couverture kitch ! mais le contenu est très plaisant !
Trois mères désespérées de voir leurs fils de 34 ans, toujours célibataires, et en mal de petits-enfants décident de s'imposer une semaine chez leurs fils pour les « retrouver »et les « recréer ».
On tombe évidemment dans les clichés de la relation « maman-fiston » et si les propos peuvent pa­raître légers à la manière du feuilleton « Une famille formidable », on s'attendrit aisément.
Les personnages sont très bien typés, les dialogues frais, vrais et savoureux et les réactions des uns et des autres sont décrites avec beaucoup de profondeur. Pas de grandes idées philosophiques mais des réflexions et des regards intéressants. Bref, j'ai passé un très agréable moment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire