Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




lundi 28 juin 2010

COLLINS, Suzanne, L'embrasement, Hunger Games 2, Pocket Jeunesse , 2010

Lors des Hunger Games 1, Katniss du 12ème district a provoqué la fureur du Capitole et de son président en osant défier les règles du jeu. Le Capitole craint que son comportement ne soit l'étincelle qui pousse les districts à se rebeller. Katniss saura-t-elle l'éviter ?
Intrigue implacable, personnages géniaux et toutes les règles de la Fantasy respectées qui font qu'on lit ce 2ème tome tout de go (jeu de stratégie) et qu'on attend impatiemment la suite... !
Bien que ce roman vise un public ado, on se plaît à le dévorer.

mardi 22 juin 2010

ABU-JABER, Diana, Origine, Sonatine, 2010

Lena Dawson, 33 ans, travaille comme experte en empreintes digitales dans l'unité scientifique de la police de Syracuse (N-Y, USA). Malgré ses excellentes compétences, elle est renfermée, discrète et fragilisée par sa séparation avec son mari policier et cavaleur. Interpellée un jour par une mère dont le bébé est décédé d'une MSN (mort subite du nourrisson), Lena se sent concernée par cet appel, surtout que d'autres cas de MSN sont devenus suspects. Pressentant que toute cette affaire a un lien avec sa propre histoire, Lena va mener une double enquête personnelle avec l'accord tacite de ses supérieurs: celle sur ces cas de MSN et celle sur sa propre origine qu'elle ignore puisqu'elle est orpheline.
Annoncé comme un thriller novateur, je lui trouve plutôt un air de roman psychologique voire intimiste. Au-delà d'une intrigue solide, bien charpentée et originale, c'est la vie de Lena, personnage principal et narratrice, qui prend le dessus et qui rend ce roman passionnant.

lundi 14 juin 2010

MEAD, Richelle, Succubus blues, Bragelonne, 2009,

La narratrice, Georgina Kincaid, employée dans une librairie, est aussi un succube (démon femelle) qui puise son énergie chez les mortels qu'elle met dans son lit. Mais, à Seattle, sévit un justicier qui s'en prend tout à coup aux immortels : vampires, succubes, anges et démons. La chasse à l'homme commence.
« Succubus blues » appartient au genre « bit lit » (littéralement = littérature mordante pour jeune-fille) (voir aussi chick lit), espèce de « fantasy urbaine » écrite par des femmes (Hamilton, Harrison, Meyer...).
Le scénario est bien construit et l'intrigue est plaisante : action, humour, sentiments (avec une ou deux scènes un peu chaudes). Distrayant et léger ! Pour les amatrices du genre.

dimanche 6 juin 2010

CHATTAM, Maxime, Autre monde. L'alliance des Trois, Albin Michel, 2008, tome 1

Chattam, auteur de thrillers de la génération des Grangé et Thilliez, s'est lancé dans la Fantasy pour ados. Il a très vite appris et compris la « recette » (dans les deux sens !) et ses ingrédients.
1. Manhattan, des ados qui vivent leur vie d'ado : mise en situation (lente); c'est la vie réelle.
2. Une tempête de neige avec orages et éclairs qui, comme des mains, pulvérisent des adultes. (Tiens, comme c'est blizzard !) et préservent certains ados dont Matt et Tobias.
3. Ces deux « héros » décident d'aller vers le sud pour échapper aux « monstres » et se retrouvent dans une île gouvernée par des ados = le passage dans l'autre monde, et plus d'adultes « modèles », c'est l'Ile des Pans. Ils doivent se reconstruire, apprendre seuls à survivre et à redéfinir le bien et le mal.
4. Le duo devient trio avec Ambre, une fille (ben voyons!) : petit soupçon de sentiment.
5. Ils ont des armes : une copie parfaite de l'épée d'Aragorn pour Matt et un arc pour Tobias. Ils ont aussi des pouvoirs : une force surnaturelle pour Matt, la télékinésie pour Ambre (les « altérations »).
6. Les « héros » se sentent investis d'une mission : sauver les Pans des « Gloutons » (adultes mutants) et des « Cyniks » (adultes devenus violents et agressifs). Une once de violence...
Distrayant ! Entracte agréable !

jeudi 3 juin 2010

GLATTAUER, Daniel, Quand souffle le vent du nord, Grasset, 2010

Léo reçoit par erreur un courriel d'une certaine Emmi qu'il ne connaît pas et qui souhaite résilier un abonnement. Emmi récidive et un échange de courriels s'engage entre Léo et Emmi.
Si j'ai aimé ?, Non, j'ai adoré ! Moi, c'est trois jours qu'il m'a fallu pour le lire tant je tardais à le terminer... je savourais mon plaisir de lire. J'ai apprécié l'originalité, le ton, le rythme, les personnages, la sensibilité des échanges, toutes les réparties fines tant celles de Léo que celles d'Emmi/Emma. C'est un roman à décanter et à déguster comme un vieux millésime. Tout m'a plu. Coup de coeur parfait ! Ça change des thrillers et polars actuels ! Un peu de "sentiment", ça réchauffe et, tout en lisant, je buvais mes verres de vin rouge français et quelques verres de "Whiskey" (orthographe d'Emmi) au gré de ces échanges virtuels pour entrer pleinement dans le monde des personnages. Et qu'importe le "vent du nord", cela a été un vent frais et agréable, tel une agréable brise pendant quelques heures !
(Rem. : tel ou telle, les deux sont permis, voir Hanse : accord avec le 1er ou le 2ème terme de la comparaison)