Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




mardi 23 mars 2010

HARDIE, Titania, Le labyrinthe de la rose, First Editions, 2008

D'abord, parler du livre objet : couverture en carton fort, à l'intérieur le livre en lui-même (même couverture) et à gauche un "bloc-notes" qui accompagne et qui reprend certains textes en rapport avec le roman. Très belle présentation. Encore fallait-il savoir si l'emballage correspondait à l'intérêt du récit !
Il faut savoir prendre des risques pécuniaires!

Moins de 50 pages encore à lire (sur 472), mais quand on est pris par un livre, on tarde à le terminer... et je ne pouvais m'empêcher de vous en parler.

Historique, philosophique, humaniste, sentimental, énigmatique...
On passe de John Dee (un des plus brillants esprits de l'époque d'Elisabeth 1ère) à aujourd'hui.
Un héritage : une (ou plusieurs) clé(s), des manuscrits qui ne doivent se transmettre que par les filles de la lignée de John Dee. Mais il faudra compter sur l'opiniâtreté de certains sionistes chrétiens, adeptes de la parousie, fondamentalistes et sectaires, prêts à tout pour s'emparer de cet héritage.
34, le chiffre symbole du livre; philosophie, ésotérisme, Kabbale, alchimie, humanisme panthéiste, les rosicruciens "la Rose-Croix", énigmes cryptées, carré de Jupiter...

Bref, un thriller "mystique" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire