Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




samedi 27 mars 2010

GIESBERT, Franz-Olivier, L'immortel, Flammarion, 2007 & « J'ai lu » policier, 2008

Survivre à 22 balles dans le buffet lors d'une embuscade dans un parking souterrain d'Avignon fait de Charly Garlaban un « immortel ». On découvre alors le milieu interlope marseillais, l'omerta, la vendetta, la guerre des gangs, les nervis et gardes du corps, les règlements de compte, les trafics, les collusions politiques... « L'immortel » est un polar à l'ancienne avec les techniques modernes (drogues, tortures et flingues) : on y tue comme on respire, sans scrupule; on se la joue à la « Le Parrain » et on écrit à la Frédéric Dard mais avec l'accent et l'argot marseillais. Les « va et vient » chronologiques, les flash back créent malgré tout un certain suspens. Finalement, le récit n'est pas très original mais semble être écrit pour un scénar de film d'actions que je n'ai pas vu malgré le tapage médiatique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire