Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




jeudi 9 septembre 2010

MÁNI, Stefàn, Noir Océan, Gallimard, Série noire, 2010

(traduit de l'islandais)

Avec « Noir Océan », on plonge dans un thriller maritime au long cours, on tangue durant presque 500 pages dans des vagues de rebondissements : tempête dehors, tempête à bord. Neuf hommes dans l'espace confiné de ce cargo. Huis clos en plein atlantique déchaîné : certains ont des comptes à régler ou à rendre, d'autres ont les mains sales ou le cœur à la dérive.
Si le cargo essuie une mer agitée, le hurlement des vents et une houle tempétueuse aux vagues déferlantes; à l'intérieur on sent l'odeur du mazout, le fracas des machines mêlé à celui du vent mais on ressent surtout en son sein un relent de mutinerie et de sabotage. Que vont faire les neuf marins sans GPS, sans radar, sans radio dans cet océan hostile. Le récit est noir tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, il n'y a aucune lueur d'espoir... même pas à la dernière page.
Captivant et original, c'est un roman très viril dont on débarque avec soulagement tant l'atmosphère est oppressante!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire