Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




jeudi 1 juillet 2010

BRIJS, Stefan, Le faiseur d'anges, Ed. Héloïse d'Ormesson , 2010, traduit du néerlandais(Flandre)

1ère partie : Le Heer Doktor Hoppe revient s'installer dans son village natal de Wolfheim aux confins des trois frontières (Belgique, Allemagne, Pays-Bas) avec ses enfants : des triplés aux difformités physiques identiques.
2ème partie : c'est un va-et-vient entre l'enfance, la jeunesse et la formation médicale de Hoppe.
3ème partie : retour à Wolfheim avec le Dr Hoppe, ses trois fils et la vie du village.
Si on ne peut rien reprocher à l'écriture (traduction), c'est le sujet et l'atmosphère qui sont dérangeants, étouffants, lourds, morbides, malsains (et pervers, m'écrit Emma). On tombe dans un délire métaphysique et religieux ainsi que dans des manipulations génétiques et des expériences embryologiques.
J'ai néanmoins lu ce récit jusque à la dernière page, à la limite de la nausée : science sans conscience. Vous êtes avertis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire