Sous le pseudo de Léo se cache un ex-professeur de français, pré-pensionné depuis peu.

Lire a été pour lui une agréable obligation professionnelle mais aussi un loisir délectable, une passion !

A présent qu'il a du temps devant lui, il souhaite partager ses plaisirs de lecteur, ses coups de cœur, ses avis personnels, ses comptes-rendus de lecture... sans prétention aucune!

Simplement partager... et quel meilleur lieu que la bibliothèque communale , une librairie et un blog pour y déposer les quelques« fiches » qu'il a rédigées ?




jeudi 18 novembre 2010

HOUELLEBECQ, Michel, La carte et le territoire, Flammarion, 2010

(Prix Goncourt 2010)
Ça démarre avec une panne de chauffage (original !!! Qui n'a pas connu cette situation ?) et puis c'est la « bio » du personnage principal, Jed Martin, artiste photographe puis artiste peintre. Beaucoup de sujets sont abordés à travers la vie de J.Martin : la vie de famille, les rapports père-fils, la vie affective, le monde artistique, les journalistes et critiques, les people (tels Frédéric Beigbeder et Jean-Pierre Pernaud), les galeristes... Est-ce une forme d'auto-dérision qui pousse Houellebecq à mettre le personnage de Houellebecq, lui-même, en avant ? Les regards des uns et des autres aussi réalistes que négatifs sur notre monde moderne sont écrits dans un style (irréprochable) à la Robbe-Grillet : des descriptions méticuleuses sur les sujets et les objets. On ne pourra pas échapper au mode d'emploi de l'appareil photo, ni à l'oligospermie et à la diropilariose du bichon.
Ni extase, ni ennui, juste un roman bien écrit, classique et moderne à la fois, qu'il m'a fallu du temps à terminer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire